• Cahier journal 2015-2016

    Cahier journal 2015-2016

     

    Certains m'avaient demandé mon cahier journal suite à l'article-ci.

    Voici donc comment je le présentais au 21 septembre matin:

    - 4 ateliers donc 3 rotations qui me permettent de voir tout le monde. 

    - Les groupes changent tous les jours en fonction des besoins, de ce que nous voulons travailler, de l'évolution de chacun.

    - Les couleurs qui entourent les initiales sont celles des ceintures.

    - Les objectifs sont écrits en police cursive. 

    - Des matinées entièrement maîtrise de la langue ou entièrement mathématiques.

     

    Ce système me plaît bien et semble convenir aux élèves. 

     

    Pour un meilleur aperçu du cahier journal, vous pouvez le trouver ici.

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    VeroLachenmaier
    Mardi 20 Octobre 2015 à 17:09

    Je suis très intéressée par ton fonctionnement et je dois dire que moi aussi, le plus souvent, je consacre des matinées entières soit à la maîtrise de la langue soit aux maths... J'ai constaté comme toi que cela semble convenir aux enfants. Je ne ressens pas de lassitude, on va au fond des choses, on s'entraîne, et surtout on prend le temps... Bravo pour tes idées et tes partages aussi !

      • Mardi 27 Octobre 2015 à 17:50

        Merci Véro pour tes remarques. Je tâtonne, je teste, j'observe c'est le fondement du métier je crois bien!

    2
    Mélanie
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 19:40

    Bonsoir,

    Maîtresse en cours triple CP/CE1/CE2 cette année, je suis nommée en Ulis école à la rentrée prochaine. Je débute en Ulis et dans le métier (T2 à la rentrée), alors ton blog m'inspire beaucoup :-) Merci ! Concernant ton fonctionnement en atelier, je m'interroge sur un point qui m'a posé problème cette année. Un peu comme dans ta classe, je "tournais" sur mes 3 niveaux le matin pour les maths et le français (parfois en commun CE1/CE2 pour la découverte des notions en EDL et en littérature). J'ai lu dans tes règles de vie en classe, que les enfants en travail individuel sur leur cahier ne doivent pas te déranger pour te montrer leur travail une fois ce dernier fini et sont autorisés à aller en atelier autonome dans tes différents "coins". J'avais instauré à peu près le même système mais sur le point "ne pas déranger la maîtresse pour lui dire que mon travail est terminé", j'ai testé les deux méthodes sans trouver de solution satisfaisante. Au début de l'année, je faisais comme toi mais je me suis aperçue que certains, très rapides, baclaient leur travail pour aller le plus vite possible en autonomie ( j'appelais ça "activités libres"). Et je culpabilisais de les voir aussi longtemps "sans travail". Après, je leur ai demandé de me montrer systématiquement leur travail pour que je vérifie très rapidement s'ils avaient fait ça correctement ou non. Pour ne pas être "coupée" sans arrêt, je leur demandais de patienter devant mon bureau et c'est moi qui leur demandais de venir quand j'avais un petit moment. Eh bien, ça marchait bof, bof... J'étais souvent dérangée quand même et si je les laissais patienter trop longtemps ça finissait en bavardages... Rencontres-tu aussi ce problème de travail baclé dans ta façon de fonctionner ? As-tu des "astuces" pour éviter cela ?

    Autre "souci", je leur donnais aussi un plan de travail mais, à quelques exceptions près, la plupart n'utilisaient pas leur temps "d'activités libres" pour le faire et le faisaient à la maison. Comment gères-tu la réalisation des plans de travail dans ta classe?

    Merci d'avance !

      • Vendredi 8 Juillet 2016 à 14:54

        Alors concernant les plans de travail je n'en ai pas fait cette année. Par rapport à la règle qui est de ne pas me déranger, j'ai utilisé des pictos trouvés sur le site de LaClasse imprimés sur du papier rouge où on voit un élève crier: "Maîtresse j'ai finiiii." C'était assez visuel pour eux et en conseil nous abordions la nécessité de ne pas me déranger. Notamment parce que certains élèves pouvaient ne plus se remettre dans l'activité si j'avais dû les quitter par exemple. Alors pour y remédier, je ne donnais pas le même travail au élève qui étaient en autonomie dans leur cahier. En les observant, j'ai appris à voir qui travaille vite ou lentement et à donner à chacun son travail en fonction de cela. En gros chacun avait du travail et de l'entraînement pour le temps d'un atelier. Pour un élève ça pouvait représenter un exercice et pour un autre 4 exercices. Pour ce qui est du travail "bâclé", je faisais recommencer l'élève et la plupart du temps nous en parlions en conseil. J'espère que j'ai été claire ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :