• Les albums-échos de Philippe Boisseau

    C'est lors d'une animation pédagogique que j'ai entendu parler de ces (aujourd'hui célébres)"albums échos" de Philippe Boisseau

    J'ai décidé de potasser tout cela et je me suis procuré son ouvrage "Enseigner la langue orale en maternelle".

    Les albums-échos

     

    Philippe Boisseau part du principe que la production orale de base de l'enfant n'est pas la forme Groupe Nominal + Groupe Verbal (par exemple "Le chat est sur le toit") qui correspond plutôt à une production écrite.

    Au contraire, 95% des phases enfantines correspondent à la forme Pronom + Groupe Verbal ("Il est sur le toit") ou Présentatif + Groupe Nominal ("C'est le chat") ou Groupe Nominal + Pronom + Groupe Verbal ("Le chat, il est sur le toit").

    Donc si on veut aider les élèves à améliorer leurs compétences langagières, il faut partir de leurs productions de base et ne pas les faire parler à partir de phrases qui correspondent plutôt à une forme écrite. 

     

    En partant de cette idée, Philippe Boisseau développe le principe de l'album-écho. C'est en quelque sorte un livret construit par l'enseignant et l'élève à partir de photos. L'élève décrit les photos à l'enseignant qui lui répond grâce à un ensemble de feedbacks et de relances et rend ainsi cet échange pertinent. 

    L'enseignant assure un feedback quand il répète ce que l'enfant dit en corrigeant, voir en complexifiant son propos.

    L'élève: E en train d'youvrir les oeufs.

    L'adulte: Oui, tu as raison, tu es en train d'ouvrir les oeufs. 

    L'élève voit qu'il a été compris de l'adulte et au bout de plusieurs entraînements, intégre petit à petit et de manière insconsciente les structures langagières.

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :