• Mettre en place un album-écho

    Une fois les besoins de l'élève et les objectifs définis, on peut monter l'album-écho de l'élève.

    Besoin de travailler l'acquisition du "je" : on fabriquera un album-écho à la 1ère personne (seulement des photos représentant l'élève en question).

    Besoin de travailler l'acquisition des autres pronoms: on fabriquera un album-écho à la 3ème personne (photos représentant les camarades, un ou plusieurs enfants..)

    1. Prendre les photos: Il faut choisir des moments qui parlent à l'élève (lors de la préparation d'une recette, à la piscine, lors de la visite des correspondants...).

    2. Faire décrire ces photos par l'élève: l'adulte utilise toujours feedback + relances.

    3. Préparation des étiquettes bulles: Le mieux est d'avoir enregistré l'élève. Pour chaque photo, on reprend les propos de l'élève en les corrigeant et les complexiant (mais en gardant toujours en tête l'objectif à atteindre) et on les écrit dans des bulles pour rapeller que l'apprentissage est oral.

    Exemple:

    L'objectif pour Mathieu est de produire des phrases de plus en plus complexes et notamment de maîtriser des structures telles que "pour + infinitif".

    Donc pour la photo A (à la piscine) , Mathieu a dit : "E mets ma tête a-dessus de la planche". L'étiquette bulle reprend ses propos: "Je mets ma tête au-dessus de la planche pour la faire avancer."

    4. Assemblage photos + bulles / Plastifier et relier l'album-écho:


    Mettre en place un album-écho

     

    Les bulles sont une sorte de pense-bête pour l'adulte. Elles lui permettent de se rappeler quels sont les objectifs à atteindre, les structures vers lesquelles mener l'élève. 

    5. Entraînement quasi-quotidien: Le plus souvent possible, l'élève décrit les photos à l'enseignant qui assure toujours feedbacks et relances pour aider l'élève à maîtriser les structures langagières. 

    Voilà la retranscription d'un entraînement:

    Les feedbacks sont en vert / les relances en rouge. Les propos de l'élève sont en italique.

                                       

    Alors, qu'es-tu en train de faire sur cette photo?

    Moi yé regarde la maîtresse dans l'bus.

    Toi, tu es en train de regarder la maîtresse dans le bus, oui. Et ici que fais-tu?

    Yé en train d'attendre une place dans l'douche.

    Tu es en train d'attendre une place pour prendre la douche, oui.

    Sous la douche.

    Oui, sous la douche.

    Ou sorti de la douche.

    Oui, ça peut aussi être pour sortir, mais là, c'est avant ou après d'entrer dans la piscine?

    Mais regarde mes cheveux secs.

    Oui, tu as les cheveux secs parce que tu n'étais pas encore passer sous la douche. Et sur cette photo, je ne vois pas bien ce que tu fais.

    Moi yé en train d'écouter la maîtresse.

    Oui, tu es en train d'écouter la maîtresse. Tu es où ?

    Dans la piscine. Y'étais en train pousser la planche.

    Tu étais..

    ...pousser la planche avec la tête.

    Tu étais en train de pousser la planche avec ta tête pour la faire avancer.

    Y'étais en train d'attendre Maurice.

                                                    


    Bien sûr, le langage est un travail de fond, sur le long terme. On peut procéder à des enregistrements tous les 5 entraînements pour pouvoir les soumettre à la grille d'observation et constater les progrès des élèves. 



     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :