• Travailler avec un élève dyspraxique

    Travailler avec un élève dyspraxique 

    Travailler avec un élève dyspraxique

    Dans ma classe, j'ai un élève diagnostiqué dyspraxique. C'est un enfant très agité, qui se fatigue vite, qui a des difficultés en motricité et en motricité fine. Du coup, il utilise la plupart du temps l'ordinateur de la classe sinon n'importe quelle dictée lui demanderait trop d'énergie. Il revient toujours très énervé et excité de la récréation et ses gestes mal assurés et maladroits énervent les autres élèves.

    Il est plein de capacité et d'envie mais il se dévalorise. Du coup, lorsque j'ai découvert cet ouvrage-ci en me baladant sur le site de Mitsouko, et surtout lorsque j'ai vu que sur Google Books les 100 premières pages sont disponibles, je me suis empressée d'y dégotter des infos intéressantes et des adaptations qui pourraient m'être utiles en classe. 

    100 idées pour aider les élèves dyspraxiques, aux éditions TomPousse.

    (il en existe toute une flopée: 100 idées pour venir en aide aux enfants dysorthographiques, pour développer la mémoire des enfants, pour mieux gérer les troubles de l'attention... à voir...)

     

    Tout d'abord, certaines idées de mon article (ici!) sur les enfants hyperactifs peuvent être retenues pour les enfants dyspraxiques, notamment:

    - préférer une boîte en plastique plutôt qu'une trousse pour que l'enfant (et l'enseignant) visualise facilement les affaires réduites au strict minimum et sur lesquelles figure le nom. 

     

    Travailler avec un élève dyspraxique

     

    - mettre en place des métiers qui permettent de répondre à son besoin de mouvement: distribuer les cahiers, effacer le tableau, circuler dans la classe avec la poubelle pour ramasser les papiers.

     

    - Utiliser des éléments visuels pour s'assurer de l'attention de l'élève au moment de la consigne.

     

    - Encourager, féliciter l'élève, mettre en place un renforcement positif 

     

    Et voici quelques idées trouvées dans le livre:

    - En peinture: privilégier les outils à manches plus gros, travailler avec la feuille sur un chevalet ou directement au sol.

    Abiligrip chez Hoptoy

    Travailler avec un élève dyspraxique

    - Jouer avec des puzzles ou des jeux de construction aident l'enfant dans le développement de ses capacités motrices. On pense d'abord aux puzzles à encastrement ou aux puzzles géants. Voir son puzzle terminé sera la preuve de ses progrès et pourra renforcer son estime de lui-même. 

    Travailler avec un élève dyspraxique

    puzzle géant Hoptoy 

    - Jeu de perception visuelle: sur un carton, dessiner une ligne en forme de serpent et demander à l'enfant de la suivre du doigt sans le lever. Les dessins à numéros qu'il faut relier sont aussi intéressants. On peut aussi proposer à l'enfant les ouvrages de "Où est Charlie?" 

    dessin du site Monp'titcoin

    Travailler avec un élève dyspraxique        

     

    - Pour appréhender l'utilisation des ciseaux, on peut entraîner l'enfant avec des pinces à cornichons pour saisir des objets (voir justement l'idée proposée chez Mitsouko ici).

    On peut aussi lui demander de perforer d'une seule main avec une perforatrice de bureau en variant l'épaisseur du papier. 

    Travailler avec un élève dyspraxique   Travailler avec un élève dyspraxique

    L'utilisation de tout objet qui nécessite qui nécessite un serrage de la main est intéressante: agrafeuse, éponge, poire...

    Travailler avec un élève dyspraxique

    Déchirer du papier est aussi un bon entraînement. Tout comme découper des petits bouts de papier, des bouts de paille ou des boudins de pâte à modeler. 

    On peut utiliser des ciseaux d'entraînement à double prise pour y glisser nos doigts et l'orienter.

    ciseaux Hoptoy 

     

    - On peut proposer différents manchons à l'élève pour faciliter la prise en main des outils. Et un taille-crayon à manivelle, plus facilement manipulable. 

    Si l'enfant a du mal à tailler son crayon, on peut utiliser un porte-mine rétractable. Il devra apprendre à gérer sa pression pour ne pas casser la mine. 

    Travailler avec un élève dyspraxique

    Travailler avec un élève dyspraxique Travailler avec un élève dyspraxique Travailler avec un élève dyspraxique      Travailler avec un élève dyspraxique
    Manchons triangulaires Hoptoy Manchons géants Hoptoy Manchons Hoptoy

    Hoptoy

    Manchons Egg-Ohs!

              

    - Placer l'élève au bout d'une rangée pour ne pas qu'il dérange ses camarades s'il remue. Le dos contre le mur peut l'aider à être plus attentif. On peut utiliser des marqueurs lorsque l'élève dyspraxique partage une table pour 2, notamment avec du scotch couleur pour "visualiser" son espace de travail. 

    Et s'il est droitier, le placer à droite de son camarade et inversement.

     

     

    - Toujours le féliciter, installer un système de responsabilités et de récompense pour le valoriser. 

    Travailler avec un élève dyspraxique

     

    - On peut installer un pupitre ou un bureau inclinable pour l'aider à adopter une meilleure posture lorsqu'il lit ou écrit. 

    Plan incliné Hoptoy

    Travailler avec un élève dyspraxique Travailler avec un élève dyspraxique

     

     

    Quoiqu'il en soit, toutes activités de sport ou de motricité fine proposées à l'école est bénéfique pour l'enfant dyspraxique. 

     

    Travailler avec un élève dyspraxique

    Le Pinterest de Dixmois catégorie "Motricité et Espace" est plein d'idées à piocher. Allez y jeter un oeil! 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    eripret
    Mercredi 4 Juin 2014 à 22:33

    je trouve toutes ses astuces tres pratique un grand merci

    2
    Dimanche 8 Juin 2014 à 09:37

    OUI bien sûr il y a plein d'astuces pour ces enfants MAIS puisque rien n'est automatisé et puisque tout coûte en attention et en énergie, doit-on se dépasser toute la journée ?? par ex si je dois reconstituer un mot ou une phrase avec des étiquettes est-ce bien utile que je les découpe si on sollicite mes compétences de reconnaissance de lettres, phonologiques ou syntaxiques ???? privilégions le fond (apprendre - comprendre) avec les dyspraxiques !!

    merci

    3
    Dimanche 8 Juin 2014 à 10:38

    Ah oui tout à fait! Cela dépend évidemment de l'objectif que l'on veut atteindre. Si l'exercice porte sur la discrimination phonologique par exemple et qu'il y a des étiquettes à découper, celles-ci seront déjà découpées. Ou alors on réadapte l'exo!

    Maintenant à côté de cela il est nécessaire d'instaurer des petits moments d'entraînement au découpage et au tracé. 

    Une autre remarque: les élèves dyspraxiques avec qui j'ai travaillé refusaient la plupart du temps ces adaptations. Ils VOULAIENT découper et ne pas être sur l'ordinateur (chose étonnante puisque les autres élèves ne demandent que ça!). 

    J'ai même en ce moment un élève qui, pendant les temps libres, prend une feuille de brouillon et s'entraîne à tracer des lettres et des chiffres. Donc finalement, ne doit-on  pas aussi les aider à se dépasser si l'envie est là? C'est la question que je me pose, vous pouvez peut-être m'éclairer. 

     

    4
    Annie
    Mercredi 25 Juin 2014 à 21:33

    Maman d'une pépette de 8 ans dyspraxique (et collègue de clis à l'occasion!), je te rejoins sur ce bouquin qui est une mine d'or. Je l'ai acheté à titre perso, mais je l'utilise aussi beaucoup pour ma classe.


    Pour ce qui est de la barquette, j'ai un petit bémol quand même. Les dypraxiques sont très maladroits, et quand la barquette finit par terre renversée tous les jours, ça devient vite barbant pour tout le monde. Pour ma fille, j'ai opté pour une grande trousse transparente (que je trouve en général au rayon maquillage). Elle en visualise bien le contenu, et ça fait moins de dégât en cas de chute.


    Sinon elle adore découper pour découper, mais s'il y a du fond derrière, comme un tableau à remplir, alors c'est l'AVS (ou moi si c'est un boulot à la maison) qui découpe et encolle pour elle, comme ça elle ne se concentre que sur la compétence qu'on travaille.


    Enfin concernant l'écriture, tu connais les cahiers lignés Serpodile? Ils sont certes onéreux, mais le lignage de couleur feu, terre, herbe, ciel est une aide précieuse. Tout comme la méthode Jeannot, avec le petit chien, pour réussir à faire écrire les plus dysgraphiques des dyspraxiques!

    5
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 17:48

    En effet la trousse transparente est une bonne idée. Je connais ces cahiers mais en effet je sais aussi qu'ils sont chers. A la place j'imprime des feuilles avec ce type de lignage. On en trouve chez Lakanal notamment. 

    6
    mathilde
    Dimanche 1er Mars 2015 à 18:47
    Bonjour.
    Je suis AVS dun multi DYS et maman d'un petit garçon de 7 ans diagnostisqué il y a 3 mois mais qui a une AVS depuis 2 ans.
    A la place de la bauquette j ai mis un pot a crayon avec des stylos qui on la couleur de leur encre. Perso avec l enfant que je suis elle n est jamais tombée, et il en 2 autres pour les feutres et crayon de couleur qui son sur une etagere que soit moi soit un eleve ressource va lui chercher.
    Pour mon fils concernant le decoupage l ergo nous a demandé d arreter tout ce qui ete annexe le but etant la lecture cest ordi et support etiquette. Mais il n a malheureusement pas une instit aussi comprehensive, elle lui crit beaucoup dessus. Du coup comme la neuro pediatre me l a demander je lui refais 1h de cour façon ludiue tout les jours. Cest lourd pour lui et la famille mais depuis qu il vois l ergo et qu il se sent enfin compris il a envi d etre comme les autres et de lire.
    Merci pour les astuces
    7
    mathilde
    Dimanche 1er Mars 2015 à 18:49
    Dsl pour les fautes jai la grippe. Cestt ludique les cours... ;-)
    8
    Vendredi 1er Mai 2015 à 15:06

    J'aime bien tes petits pupitres. J'en avais fabriqué un pour mon fils en bois, mais c'est lourd. Depuis, nous lui avons acheté un pupitre-bureau inclinable pour la classe et la maison.

    C'est vrai que certains enfants dyspraxiques aiment.

    Mais il faut que ce soit bien stable!

    Je suis un peu surprise de la tailles et épaisseur des manchons car j'ai une amie qui dit qu'il ne faut pas trop épais. ( elle a grande expérience en dyspraxie)wink2

    Encore une fois, c'est du cas par cas! Et là, nous retrouvons toute l'utilité de la communication avec l'enfant car les besoins d'adaptations varient avec les types de dyspraxie!

    Je laisse donc "traîner"  mes outils et les enfants les utilisent selon leurs besoins et envies!! 

    Pas évident, car comme tu le dis, certains ne veulent pas qu'on adapte et veulent faire comme les autres: c'est le cas de mon fils!

    Pour la trousse sur le banc, les miennes sont attachées.

    Tu peux le faire avec du papier collant double face-RESISTANT! winktongue

    Merci pour ce bel article et pour ta participation au rallye! cool

    9
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:19

    Comme tu dis c'est vraiment du cas par cas. Je ne pense pas que l'on peut retrouver deux cas identiques. Mon élève a longtemps utilisé les gros manchons, qu'il a abandonné à présent. Il n'utilise plus rien.

    L'ordinateur est un peu plus accepté mais c'est difficile à insérer dans ma pratique. Il faut mettre à l'avance les exercices sur l'ordi, puis quand les élèves sont partis, mettre sur ma clef USB pour pouvoir imprimer. Ce n'est clairement pas une petite adaptation pour moi.

    Je n'accroche pas la trousse-boîte à la table. Il la décrocherait forcement. Quand on travaille et qu'il écoute, il faut qu'il l'ait en main, qu'il la serre. 

    10
    Vendredi 1er Mai 2015 à 17:47

    Oui, l'ordinateur n'est pas toujours évident à gérer! Je te comprends.

    Il faut ajouter que si tous les enfants avaient déjà tes adaptations et tes encouragements, ce serait super! cool

    Pour les barquettes, je réagissais surtout pour Annie!

    J'ai ces bancs en classe! Le pot bleu est attaché au pupitre. Comme je ne les ai pas vissés, les enfants peuvent le mettre où il veulent.

    Certains le descendent à portée de main et le remontent ensuite.

    J'adore ces bancs!

    L'idée du pot est indispensable car les trousses roulent.

    Les gobelets tiennent avec des u en métal .

    Si ça peut aider? !wink2  Merci encore!  

    11
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 10:42

    Thanks for this article and these useful pieces of advice. I've sent this article to my friends and they were really excited. This website is also fulfilled with interesting information, follow the link. 

    12
    Vendredi 16 Décembre 2016 à 11:51

    I would like to have some of those things too. The reason is they are quite unusual and I would like to use them.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :