• Charlie à jamais dans mon esprit..

     

    Charlie à jamais dans mon esprit..

    Charlie à jamais dans mon esprit..

     

    Sonnée depuis mercredi et surtout un sentiment coupable et hypocrite qui ne me quitte plus. Avant de proclamer "Je suis Charlie", je me demande pourquoi je ne les ai pas soutenus plus tôt et pourquoi je n'ai pas perçu plus tôt ce que ce journal nous apportait. 

    Aujourd'hui Charlie n'est pas mort. J'ai choisi de m'y abonner, une des seules possibilités que j'ai, avec ce blog et les réseaux sociaux, pour aider le journal à revendiquer cette liberté d'expression et à poursuivre ces réflexions sans censure. 

    L'école a eu cette semaine une place très importante. Il fallait "dire les choses" devant les élèves pour ne pas exacerber certains fantasmes. 

    Pour ma part, dans ma classe de CLIS, j'ai demandé aux élèves ce qu'ils avaient vu, entendu concernant les attentats. J'ai été surprise de constater que certains enfants accédaient à des images seuls devant internet ou seuls devant la télé, sans être accompagnés par un adulte et sans recevoir d'explications. 

    Raconter ce qu'il s'est passé, le principe de la liberté d'expression et la nécessité de la défendre, les droits de chacun, ce qu'est un journal satirique, pourquoi ce plan vigipirate.. Ça a été difficile pour moi de trouver les mots justes, de répondre à leurs questions. 

    Mais j'ai vraiment compris que l'Ecole, l'Apprentissage, le Savoir, le Vivre ensemble est notre arme contre cet obscurantisme et qu'il faut encore et encore et encore en parler dans les années à venir. 

    C'est tout cela que les journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo proclamaient et c'est pour cela que je ne les oublierai jamais. 

    Charlie à jamais dans mon esprit..


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 10:07

    Très bel article bien écrit .. !

    2
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 15:03

    Tes mots sont très justes. J'ai moi aussi mesuré l'importance de l'Ecole dans ces moments très difficiles, où des valeurs qui me sont très chères, vitales, comme la liberté ou la laïcité, ont été bafouées l'espace d'un instant...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :